14 OCTOBRE 2019
Suzanne Lamanda
Couverture de l'article Les maladies génétiques chez le Border Collie

Les maladies génétiques chez le Border Collie

Le Border Collie, d'origine anglo-irlandaise, est historiquement un chien de troupeaux. Son caractère profondément gentil et sa prédisposition à l’activité physique en fait un compagnon idéal au sein d'une famille, et le meilleur-ami des enfants.
Néanmoins, ce chien de pure race est aussi sujet à des anomalies génétiques qui peuvent l'handicaper.

Les tares génétiques les plus fréquentes chez le Border Collie

Vous venez de recueillir un Border Collie ou vous souhaitez le faire se reproduire ?
Il est essentiel, pour le bien-être de votre animal, de vérifier sa prédisposition aux maladies génétiques par la réalisation d'un test ADN. Votre compagnon appartient à une race qui contracte fréquemment des problèmes oculaires et neuronaux.

Les voici présentés ici.

L'anomalie oculaire du colley (AOC)

L'anomalie de l’œil du Colley, aussi appelée hypoplasie choroidale, est une tare génétique affectant la choroide (une couche de tissu sous la rétine du chien) qui ne se développe pas normalement.
Selon l'évolution de la maladie, les symptômes peuvent aller de la simple gène à la perte totale de la vision. Cette gène est développée chez le Border Collie à un age précoce, c'est-à-dire quelques semaines après la naissance.

L'hyperthermie maligne

Le syndrome d'hyperthermie maligne est une maladie héréditaire dont le Border Collie est particulièrement sensible.
Elle se manifeste lors de la soumission du chien à un stress ou à une certaine exposition médicamenteuse. La tachycardie (accélération du rythme cardiaque), l'hyperthermie (augmentation de la température corporelle au-dessus de 40°C), les contractures musculaires et les urines brunes sont les symptômes qui doivent alerter le propriétaire.

Le MDR1 (Multi-Drug Résistance)

Le gène de la toxicité médicamenteuse, ou MDR1, a une fonction importante dans le transport des molécules toxiques hors du cerveau. Son fonctionnement anormal chez le Border Collie provoque une intoxication du cerveau (neurotoxicité) à la prise de certains médicaments.

Les symptômes devant alerter le propriétaire sont :

  • Des vomissements
  • Des tremblements, des convulsions
  • Des difficultés locomotrices
  • Les pupilles dilatées, voire la cécité
  • Le coma de l'animal

Cette tare génétique est très grave chez le Border Collie car, si elle n'est pas découverte à temps, elle peut entraîner la mort de l'animal.

Les molécules à proscrire sont : Ivermectine, Emodepside, Loperamide, Moxidectine, Doramectine et Abamectine

La neuropathie sensitive

La neuropathie sensitive, ou axonopathie progressive, est d'une maladie rare et héréditaire affectant principalement les nerfs sensoriels.

Elle se traduit par une dégénérescence axonale (l'axone est le prolongement de la cellule nerveuse) et une perte importante de fibres nerveuses. Le Border Collie touché par celle maladie perd progressivement la sensation de la douleur dans les pattes. Par conséquent, le chien peut s'automutiler en se mordillant, présenter des déformations articulaires et une ataxie (un trouble dans la coordination des mouvements).

La cause de la maladie a été trouvée dans la perturbation du gène FAM134B. Lorsque cette anomalie est dépistée, il est recommandé d'euthanasier le chien en raison de sa qualité de vie très dégradée.

La dysplasie de la hanche

Aussi appelée l'hyperlaxité de la hanche, cette maladie est de loin la plus rencontrée au sein de la race Border Collie et des grands chiens.
Selon une étude de l'OFA (The Orthopedic Foundation for Animals), plus de 10% des Border Collies souffrent de cette anomalie. La dysplasie est une malformation de l'articulation.

En principe, la tête du fémur est soudée à une cavité du bassin qui l'accueille grâce à une articulation et un ligament. Un relâchement de ce ligament (laxité) provoque progressivement la dysplasie de la hanche qui s'avère très douloureuse pour le chien.

Le chien souffrant de la dysplasie de la hanche peut alors présenter les symptômes suivants :

  • Démarche anormale (ex : boitements, claudication)
  • Épaule incurvée
  • Inactivité, refus de faire de l'exercice : marcher, courir, sauter
  • Os de la hanche saillant

La myélopathie dégénérative

La myélopathie dégénérative est une pathologie génétique se développant chez les chiens entre 8 et 10 ans. Elle se traduit par une dégénérescence progressive de la moelle épinière au niveau de l'arrière train, provocant une gène au niveau des pattes postérieures. Lorsqu'elle s'aggrave, la maladie est la cause d'une incapacité à supporter son poids, puis entraine la paralysie car les neurones sont détruits. Selon les statistiques de l'OFA, 17,5% des Border Collies testés présentent l'anomalie génétique qui est la cause de problèmes de mobilité et d'incontinence.
Il n'existe actuellement pas de traitement, et l'issue est toujours fatale.

bodercollie

Prévenir les maladies du Border Collie par un test de dépistage ADN

Comme pour tout type d'animal de race pure, le soucis de préservation et de conservation de la race par les éleveurs à conduit à sélectionner de nombreux gènes responsables de pathologies génétiques.

Pour chaque gène responsable d'une maladie, le Border collie correspond à l'un des rois cas suivants :

  • L'animal présente deux allèles sains : dans ce cas, il n'est pas atteint par la maladie et peut librement être utilisé en reproduction.
  • L'animal peut avoir un allèle sain et un allèle atteint : s'il se reproduit, la moitié de sa descendance recevra l'allèle responsable de la maladie. Un porteur sain n'est pas un chien malade.
  • L'animal peut présenter deux allèles atteints : dans ce cas, l'animal est malade et présentera les symptômes de la maladie. De plus, s'il se reproduit, il transmettra le gène responsable de la maladie à toute sa descendance, ce qui accroît les risques au sein de la population.

Il est donc fortement conseillé aux élevages de faire tester les reproducteurs afin de s'assurer de ne pas fixer les maladies héréditaires dans la descendance. Un test de dépistage complet permet de certifier de l'absence de pathologies héréditaires dans le génôme des chiens destinés à la vente, ainsi que prouver votre absence de responsabilité en cas de problème. Progènes ADN fournit un test génétique spécifique à la race Border Collie, permettant de dépister toutes les maladies héréditaires mentionnées dans l'article, ainsi que les suivantes :

  • IGS (malabsorption de la vitamine B12)
  • La cystinurie
  • La NCL : Céroïdes Lipofuscinoses Neuronales
  • Le syndrome des neutrophiles piégés (TNS)
  • L'hyperuricémie (HUU)
  • La luxation héréditaire primaire du cristallin (PLL)

Commandez le pack Combibreed Border Collie

Ne ratez pas le prochain post !

Voir aussi

Couverture de l'article Comment comparer des index bovins français et néo-zélandais
Progenes vous explique comment comparer les index bovins Français par rapport aux index néo-zélandais, et les différences entre les deux
par Laëtitia GOMES DA SILVAdim. 15 sept.
Au fil des années, la génétique Holstein a énormément évolué à mesure que les objectifs d’élevage ont évolués comme le montre l’évolution de l’élaboration de l’index synthétique ISU
par Laëtitia GOMES DA SILVAdim. 15 sept.
Couverture de l'article Effet d’hétérosis et héritabilité, le pourquoi du comment !
Les croisements laitiers prennent de plus en plus de place au sein des différents troupeaux et lorsque l’on demande aux éleveurs pourquoi un tel choix, la réponse comprend bien souvent le mot « hétérosis ». Mais qu’est-ce que l’effet d’hétérosis ?
par Laëtitia GOMES DA SILVAdim. 15 sept.

Une bonne stabilité de l'ensemble des taureaux Holstein du catalogue Progènes résume cette indexation d'août 2019. En plus d'une belle confirmation du taureau Basket par ses premières filles, nous ajoutons des taureaux confirmés à cette nouvelle liste de semences disponibles pour l'insémination.

par Thierry Lamandadim. 15 sept.